Urbi et orbi
















Depuis l’avènement de l’Internet, l’accès au monde, aux savoirs : information, culture, Histoire, politique etc. (à condition, bien entendu de posséder et savoir se servir d’un ordinateur, ce qui ne semble pas être le cas, pour tout le monde… mais c’est un autre débat), sont accessibles et tout un chacun, ou presque, peut s’exprimer sur les réseaux sociaux, à n’importe quel sujet, : montrer son mécontentement, raconter sa vie, propager son actualité artistique, faire des affaires, se vendre, donner son opinion à tout sujet, se transporter, informer, s’offusquer, combattre, se grouper, adhérer… – la liste n’est pas exhaustive-… Exister ?

Ce nouveau moyen de communication, accueilli avec ferveur car ouvert à tous sans condition d’expertise particulière, a fait naître l’espoir -de cette possibilité pour chacun d’élargir le spectre de la portée de sa propre voix-, de voir se créer une sorte d’affiliation internationale qui pourrait avoir une influence, peser sur les orientations d’un monde proche ou même lointain : son fonctionnement, sa politique et culturelle et environnementale et humaniste et tout ce qu’on voudra bien y mettre. Nonobstant celle d’être aimé, ou plus modestement être apprécié, au-delà des frontières de son entourage.

Ma question est : Qu’est-ce qui a véritablement changé pour vous ?

Je précise, à toute fin utile, que questionner n’est pas dénier.

0 vue

Nathalie Bessonnet, alias NAT'ANEL BEE

Auteure, rédactrice, ghostwritter

siret : 79319922500020

Ecouter lire :

42 rue gambetta, 17230 Marans