Humain mais pas humain













Depuis longtemps l'Homme s'interroge sur un l'existence de la pensée chez l'animal. Après la loi Grammont en 1950 la condition des animaux et la réglementation les concernant sont améliorés d'année en année, en termes apportés au code rural et de l'environnement.


« Les Savants », huile sur canevas de Gabriel von Max (1840-1915).


On s'interroge sur l'opportunité d'un vrai statut juridique de l'animal qui le classifierait autrement que dans le mobilier sur lequel, subséquemment, on a tous les droits.

Ainsi Depuis 2015, Les animaux sont officiellement reconnus en France et dans l'UE "comme êtres vivants doués de sensibilité », ils sont entrés dans le Code Civil article 515-14 et extraits de la catégorie des objets inanimés.... Mais sous réserve de cette loi qui les protègent, ils demeurent soumis au régime des biens.

Comment aller plus loin en tenant compte de chaque culture , ainsi que de chaque destinée animale selon l'espèce ? Elevage, compagnie pour l'Homme, amusement, cirque dressage, sacrifice religieux...

Euéka ! Se disent quelques scientifiques concernés et impliqués... tout simplement : lui reconnaître la faculté de penser.... Pas chose facile à prouver...

Pff ! Nous savons bien nous, que notre Hamster, notre rat, notre chien, notre chat, notre cheval pensent, et aussi l'éléphant que l'on a vu pleurer au ZOO, le Gorille dont le regard vous a percé, que dire de l'Orang outan qui dernièrement nous a parlé dans le langage des signes ? Et le bonobo qui a résolu votre problème mathématique ?

Pourquoi on ne nous demande jamais rien, sur des choses vraiment importantes ?

Nat'

Nathalie Bessonnet, alias NAT'ANEL BEE

Auteure, rédactrice, ghostwritter

siret : 79319922500020

Ecouter lire :

42 rue gambetta, 17230 Marans